Les dix commandements des soins aux plantes de balcons

 

Nous sommes en pleine période de plantation, vous recherchez la plante spéciale qu’il vous faut, vous essayez d’adapter une seille, un chaudron qui, garni de plantes. Mais tout cela ne sert à rien, si vous ne savez pas soigner et entretenir les plantations. Nous avons déjà parlé  des substrats et de la grandeur des bacs. Aujourd’hui nous aimerions vous sensibiliser sur les travaux qu’il faut effectuer pour que vos plantations prennent du volume, restent en pleine végétation et vous offrent, pour toute la saison, une floraison luxuriante.plantes balcon
Pour que tout se passe comme vous le désirez, il faut:

 

1 – Gratter la terre.
Entre chaque arrosage, gratter la terre autour des plantes à l’aide d’un petit outil à main ou une baguette afin de favoriser l’aération des mottes et empêcher la formation d’une croûte qui empêchera les échanges d’air et d’eau.
2 – Arroser régulièrement.
Les apports d’eau sont une tâche importante, vous devez les régler sur la qualité de votre terreau, la région climatique et vos habitudes. En règle générale, nous recommandons d’arroser entre 1 et 3 fois par semaine suivant la température ambiante. Dans certaines contrées, comme en Valais, où le vent souffle régulièrement chaque jour et dessèche tout sur son passage: Arroser exceptionnellement tous les jours. Pour une caissette traditionnelle de 80 cm de longueur, on doit donner environ 6 litres d’eau par apport.
3 – Arroser le soir.
Par temps chaud, arroser de préférence le soir, alors que par temps frais il faut donner l’eau le matin. Si la terre est très sèche et que les plantations ont leurs feuilles légèrement fanées, vous devrez arroser le soir à l’eau pure et le matin apporter l’engrais nécessaire.
4 – Ne pas utiliser de l’eau froide.
Vous éviterez d’arroser avec de l’eau trop froide surtout en période de canicules. Il faudrait, comme le faisaient les jardiniers dans le passé, soutirer l’eau le matin, la laisser se réchauffer au soleil durant la journée et l’utiliser le soir. C’est pour cette raison que l’on arrosait avec l’arrosoir. Cette méthode à l’avantage de nous permettre de bien mesurer l’eau que l’on distribue.
5 – Donner de l’engrais.
Trois semaines après la plantation commencer les distributions d’engrais liquide en optant pour un sel nutritif du type B; cet engrais se dilue dans l’eau à raison d’une pointe de couteau par litre d’eau ou d’une cuillère à soupe pour 10 litres. Vous vous en tiendrez strictement au mode d’emploi suggéré par le fabricant. Si vous avez ajouté au substrat un engrais de réserve ou des cônes agissant sur une longue durée, vous distribuerez l’engrais liquide tous les 15 jours. Cette nourriture supplémentaire sera donnée seulement aux plantes très voraces ou à celles montrant des signes évidents de faim (feuilles jaunes, faible végétation).
6 – Bichonner vos plantes.
Après un orage ou une période de froid ou encore quelques journées de bise vous pulvériserez sur le feuillage un engrais foliaire complet.
7 – Supprimer les fleurs fanées.
Au fur et à mesure que les inflorescences se fânent, supprimer en prenant particulièrement soins des dahlias.
8 – Contrôler et maîtriser les parasites.
Sans toutefois exagérer, suivez de près l’état sanitaire des plantes en exterminant pucerons, acariens, thrips et chenilles. Puis, si vous avez été victime l’an passé de rouille sur géranium, vous pulvériserez 1 fois par mois un fongicide antirouille à base de manèbe ou un produit naturel à base de fenouil.
9 – Rajeunir si cela est nécessaire.
Retailler même sévèrement les plantes qui ont tendance à ne plus fleurir; c’est particulièrement utile pour les pétunias et les Lobelia.
10 – Etre fier de sa réussite.
Prendre un peu de temps pour admirer vos réalisations et surtout ne pas oublier que le jardinage est un loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *